Glossaire piscine hors-sol

A - B - C - D - E - F - H - J - K - L - M - N - O - P - R - S - T - V

 

Accrochage liner :

Plusieurs méthodes pour l’accrochage du liner existent suivant le type de piscine. Les profilés d’accrochage Hung permettent d’accrocher et décrocher les liners sans retirer les margelles. Il existe également des accrochages liners de type Overlap et tôle fine. Voir nos accessoires Logipool.

 

Algicide :

Pour lutter contre les algues de façon durable, curative et préventive, il est recommandé d’utiliser un algicide à petites doses, une fois par semaine. Ce produit chimique agit en complément des traitements de l’eau (chlore, brome…).

 

Algue :

Élément récurrent dans le milieu de la piscine, ce végétal vivant est transporté avec la poussière dans l’atmosphère. Les algues se multiplient rapidement et leur croissance est stimulée par des températures chaudes, les U.V, la fréquentation de la piscine, un taux de désinfectant trop faible ou une concentration trop élevée de sels dissous. Les algues peuvent modifier la couleur de votre eau et la rendre trouble. Les algues favorisent aussi la pollution de l’eau (prolifération des bactéries et champignons). 

 

Aspirateur de piscine :

Ou balai hydraulique à dépression : il permet le nettoyage du fond de la piscine. Il est branché sur le système de filtration (prise balai ou skimmer) et effectue automatiquement le nettoyage du bassin de façon aléatoire sans raccord électrique.

 

Aspiration (système) :

Le système d’aspiration intègre différents éléments (skimmers, pompes et groupe de filtration). Il permet de renouveler le  volume d’eau.

 

Bâche à barres :

La bâche à barres est une couverture de sécurité  ( norme NF P 90-308 ) utilisable en toutes saisons. Les barres positionnées sur la largeur du bassin et fixées à la couverture supportent le poids d’un enfant. Sa conception simple permet de la dérouler rapidement et donc d’être utilisée durant toute l’année.  Elle protège des salissures et de la déperdition de chaleur. Voir notre couverture à barres Sequoia Logipool.

 

Bâche à bulles : 

Ce type de bâche est une couverture d’été, son utilisation est donc réservée à la période estivale. Ces bâches doivent être résistantes (différentes épaisseurs existent, avec ou sans bordures, pour renforcer la périphérie) car elles sont manipulées régulièrement. Leur but est de conserver une bonne température de l’eau durant la nuit, d’éviter l’évaporation de l'eau, de protéger le bassin des pollutions extérieures et de réduire la consommation de traitement de l’eau. Réalisées en polyéthylène avec des bulles d’air, ces couvertures d’été sont translucides ou opaques. L’opacité d’une bâche permet de réduire le phénomène de photosynthèse et donc la multiplication des algues. Il est conseillé d’utiliser des enrouleurs pour faciliter leur manipulation. Voir nos couvertures d’été et nos enrouleurs.

 

Bâches et couvertures : 

De manière générale, les bâches et couvertures, qu’elles soient d’été ou d’hiver, permettent de protéger votre bassin d’une pollution par l’environnement (poussières, déchets, insectes, feuillages…). Elles recouvrent la totalité de la superficie de votre piscine. Voir nos bâches et couvertures Logipool.

 

Balai aspirateur manuel : 

Il est utilisé pour le nettoyage à la main du fond et des parois de la piscine. Un tuyau souple est branché sur la prise balai ou sur le skimmer sur lequel on ajoute une brosse. 

 

Balai hydraulique avec suppresseur : 

Il permet le nettoyage de la piscine. Il est branché sur le système de filtration (prise balai) et effectue automatiquement le nettoyage du bassin de façon aléatoire sans raccord électrique.

 

Balai électrique : 

Il permet le nettoyage de la piscine. Il est branché sur une prise électrique et effectue automatiquement le nettoyage du bassin de façon aléatoire. Il a un système de filtration intégré.

 

Bandeau ou frise :

Il s’agit d’une bande de liner imprimé qui a une fonction décorative, visible au niveau de la ligne d’eau. Il permet de personnaliser le liner en ajoutant des motifs. Le bandeau doit être entretenu de façon régulière avec des produits adaptés non abrasifs. Voir nos bandeaux Logipool.

 

Brome : 

C’est un des produits chimiques couramment utilisé pour désinfecter l’eau au même titre que le chlore. Le brome peut agir à une température plus élevée que le chlore. Issu de l’eau de mer (ou de mines salines), il peut être utilisé par les personnes sensibles ou allergiques au chlore. Par contre, son efficacité est plus courte que celle du chlore et non compatible avec le stabilisant utile au chlore. On peut utiliser des pastilles de brome qui diffusent du « brome actif » (70%) au contact de l’eau ou des pastilles alliant brome (40%) et composés chlorés.

 

Bonde de fond :

Une bonde de fond est une pièce à sceller au fond de la piscine, comportant une grille en PVC ABS ou inox,  elle permet d’aspirer les eaux en profondeur pour leur filtration. En position de refoulement, ce circuit de l’eau permet un meilleur brassage de l'eau.  On peut également l’utiliser pour effectuer la vidange du bassin.

 

Buses ou bouches de refoulement :

Les éléments de refoulement sont des pièces à sceller en PVC ABS qui servent à diriger le flux de retour de l’eau filtrée dans le bassin. Les buses participent au brassage de l’eau et donc à l’uniformatisation de la température de l’eau.

 

Cabiclic :

Système d’accrochage pour tendre une couverture opaque. Voir le Cabiclic Logipool.


Chauffage de piscine : 

Différents types d’équipements existent pour chauffer l’eau de votre piscine et vous permettent ainsi de profiter plus longtemps de la piscine : la pompe à chaleur, le réchauffeur électrique, l’échangeur de chaleur, la chaudière, le chauffage solaire, le volet roulant. 

 

Chlore : 

C’est le traitement le plus courant pour désinfecter l’eau et lutter contre la présence et la prolifération des algues. Le coût du chlore est peu élevé. Il se dissout dans l’eau ; on le met sous forme de galet dans le panier du skimmer. En poudre, on le dissout dans un seau avant de le mettre dans la piscine. Il est conseillé d’y adjoindre un stabilisant car le chlore résiste mal aux UV et à la chaleur. Le stabilisant n’est pas dégradable, il est donc important de ne pas en ajouter trop (+ de 75mg/litre) sous peine de rendre le chlore inactif (sur-stabilisation). 

 

Chlore choc :

Le chlore choc est un mode de traitement intensif qui permet de résorber une infection d’algues. A base de chlore, ce traitement se présente sous forme de pastilles ou de poudre qui se dissolvent  très rapidement d’où cette appellation de « chlore choc ». Ne pas utiliser ce type de traitement chimique dans un cadre fermé tels que les piscines intérieures ou fermées à cause des émanations de chlore. Ce traitement est conseillé au moment de la remise en service de la piscine, après une forte fréquentation de la piscine et lorsque l’eau devient trouble. Il provoque une hausse rapide du niveau de chlore,  ce qui est normal. 24 heures plus tard, le niveau du chlore retrouve sa valeur initiale.

 

Chlore lent :

Le chlore lent contient un stabilisant, il permet une diffusion lente du chlore. Il est présenté sous forme de galets assez gros que l’on peut positionner dans les skimmers pour une diffusion plus homogène via les buses de refoulement. C’est une opération à renouveler de façon hebdomadaire.

 

Chlore libre : 

Le chlore libre correspond au chlore disponible pour agir dans l’eau et au chlore potentiel en réserve, protégé contre les UV par le stabilisant.

 

Contre-lavage :

Le contre-lavage concerne l’entretien des filtres à sable ou filtres à diatomée. On effectue un passage de l’eau en sens inverse afin de débarrasser les impuretés qui s’agglomèrent dans le filtre. Pour rejeter ces impuretés, il faut suivre les instructions de fonctionnement de la vanne multivoies. 

 

Désinfection :

La désinfection a pour but d'éradiquer les micro-organismes trop petits pour être filtrés et qui contribuent à la prolifération des algues.

 

Diatomée ou diatomite :

C’est une poudre blanche utilisée dans la filtration à diatomée. Cette poudre est issue de résidus d’algues. « La diatomée » (ou carapaces fossiles) a la caractéristique d’être poreuse et très fine et ne laisse passer que l’eau. Grâce à cette poudre l' eau devient très pure et limpide.

 

Eau dure :

La teneur en sels dissous, tels que le calcium et le magnésium est très élevée dans une eau dure. Une eau dure peut faciliter la fixation du calcaire sous forme solide (tartre) sur les parois et autres matériaux de piscine. Il existe des techniques pour faire baisser le taux de TH. Il faut donc surveiller ce taux surtout si votre eau d’alimentation de la piscine provient de nappes phréatiques riches en calcium.

 

Eau tournée : 

On parle d’eau tournée lorsque l’eau de la piscine a pris une teinte verte et trouble, lorsque qu’un entretien régulier du taux de pH n’a pas été réalisé et que les traitements et la filtration n’ont pas été suffisants. Il devient ensuite difficile de récupérer une eau saine.

 

Enrouleur :

Il permet d’enrouler et de dérouler plus facilement les couvertures d’été (couvertures à bulles) très fréquemment manipulées pendant la saison d’utilisation. Il existe des enrouleurs fixes, mobiles, manuels ou motorisés, télescopiques. Voir nos modèles d’enrouleurs Logipool.

 

Electrolyse :

L’électrolyse est utilisée pour réaliser une décomposition ou dissociation chimique grâce à un courant électrique. Pour le traitement de l’eau des piscines, on peut utiliser des systèmes d’électrolyse au sel avec lequel le sel dissout se transforme en « hypochlorite de sodium», un dérivé du chlore, qui désinfecte l’eau. Une fois que le chlore a éliminé les déchets, il se retransforme en chlorure de telle sorte que ce type de traitement d’eau naturel permet de réaliser un cycle fermé entre la teneur de sel et la désinfection.

 

Epuisette de fond :

Une épuisette de fond sert à l’entretien de la piscine dans le fond. Un réservoir permet de récolter davantage de déchets qu’avec l’épuisette de surface.

 

Epuisette de surface :

Une épuisette de surface permet d’écumer donc d’enlever les pollutions à la surface de l’eau. 

 

Equilibrage de l'eau :

Il est indispensable d’avoir un bon équilibre de l’eau de la piscine pour éviter une fluctuation permanente du pH (Balance de Taylor ou indice de Langelier ).

 

Escalier :

L’escalier est un élément important pour l’accès à votre piscine enterrée ou hors-sol. Les escaliers peuvent être fixes, intégrés à la forme de votre piscine ou mobiles. Sont proposés en option les marches antidérapantes, des systèmes de sécurités pour empêcher l’accès aux enfants, le couplage avec une échelle etc… Voir nos escaliers et échelles Logipool.

 

Filtration à sable :

C’est un système de filtration (filtration de 30 à 40 microns) couramment utilisé. L’eau de la piscine passe dans la cuve contenant du sable fin de silice ou verre filtrant. L’eau est propulsée par la pompe dans le filtre de haut en bas. Ce type de filtration peut être amélioré par l’apport de floculant dans l’eau (filtration jusqu’à 10 microns). Pour l’entretien de ce filtre à sable, il faut utiliser la vanne multivoies pour faire passer l’eau dans le sens inverse (contre-lavage). Les déchets sont dirigés vers la mise à l’égout. Le sable se change tous les 5 à 8 ans suivant le type de pollutions rencontrées (calcaire, déchets végétaux…).

 

Filtration à diatomée : 

Ce type de filtre permet une finesse de filtration plus élevée (filtration de 1 à 3 microns) que le filtre à sable. Cette finesse de filtration se traduit par une eau très claire qui vous demandera moins de traitements désinfectants. La diatomée est une poudre blanche adhérant aux supports filtres en fibres synthétiques et qui doit être renouvelée à chaque lavage de ces derniers. Certains filtres à diatomée sont équipés de vannes multivoies pour faciliter leur entretien, comme les filtres à sable.

 

Filtration à cartouche:

La filtration à cartouche est un système simple et économique. En effet, ce sytème permet une filtration plus fine que le filtre à sable (15 à 20 microns). Ce système est facile à installer puisqu’il ne nécessite pas de raccord à l’égout ou de vanne multivoies. Pour cette raison, il faut préférer un filtre surdimensionné pour réduire le nombre d’intervention pour le lavage du filtre. La cartouche doit être remplacée à peu près tous les deux ans, d’où une économie d’eau.

 

Floculant :

C’est un adjuvant chimique qui permet d’agglutiner les microparticules (colloïdes) en suspension dans l’eau de votre piscine. Ces particules peuvent ainsi être retenues dans le groupe de filtration et améliorer la finesse de filtration et la clarté de l’eau. Il est préconisé pour les filtres à sable mais pas pour les filtres à cartouche ou à diatomée pour lesquels un risque de colmatage est quasi immédiat. Un taux trop élevé de floculant donne un aspect laiteux à l’eau.

 

Flotteur d’hivernage : 

Ces flotteurs lestés sont conseillés pour absorber une partie de la pression de la glace et la répartir sur les parois de la piscine durant la période d’hivernage. Dans les zones connaissant moins de périodes de gel, il est suffisant de les poser en diagonale dans la piscine. Il faut installer des flotteurs lestés de manière à ce qu’ils restent immergés pour davantage d’efficacité.

 

Hivernage : 

L'hivernage d'une piscine correspond à la période durant laquelle la piscine n’est pas utilisée, habituellement d’octobre à mars-avril quand la température descend en dessous de 12°C. Il consiste en général à arrêter ou ralentir le traitement et la filtration de l'eau. Il est fortement déconseillé de vider complétement une piscine, cela permet d’économiser l’eau et de maintenir le liner en place. Deux types d’hivernages existent : l’hivernage actif et l’hivernage total. Voir nos couvertures d'hiver Logipool.

 

Hivernage actif :

L’hivernage est actif lorsque la piscine fonctionne au ralenti, il est à privilégier pour les régions les moins froides. La filtration est toujours effectuée mais seulement 2 heures/jour en moyenne. Voir nos couvertures d'hiver Logipool.

 

Hivernage total:

L’hivernage total est recommandé pour les régions de grand froid. Dans ce cas, il n’y a plus de filtration ni d’ajout de produits. Les canalisations et équipements de filtration sont vidés. Voir nos couvertures d'hiver Logipool.

 

Hung : 

Le Hung est un système d’accrochage des liners constitué de deux parties. La partie hung « femelle » : profilé rigide situé sous les margelles sert à accueillir la partie  hung « mâle », profilé souple épais, en forme de crochet, soudé sur les bords du liner L’ensemble peut être bloqué avec un «  hung stop souple ». Le liner pend sur toute la périphérie de la piscine et le poids de l’eau le plaquera sur les parois en l’étirant vers le bas. Pour retirer un liner de son profilé hung, il faut vidanger la piscine et soulever le liner vers le haut pour retirer le crochet du profilé. Voir autres types de fixation des liners : Overlap,Tôle. Voir nos systèmes d'accrochages hung Logipool.

 

Jocca : 

Le jocca est  un système d’accrochage pour les bâches opaques. Il est fait pour le remplacement d’une couverture existante car il permet de positionner l’accrochage à n’importe quel endroit de la périphérie de la couverture et ainsi de ne pas devoir repercer les plages pour fixer d’autres encrages Voir nos accessoires Logipool.

 

Kits piscine : 

Voir la définition de piscine hors-sol.

 

Ligne d’eau : 

La ligne d’eau correspond au niveau de l’eau de la piscine, elle est souvent agrémentée d’un bandeau ou  « frise » pour sa décoration. Les dépôts de calcaire ou de corps gras sont inévitables, il convient d’intervenir régulièrement avec des produits non abrasifs pour ne pas endommager le liner ou les autres types de revêtement de votre piscine.

 

Liner piscine : 

C’est un revêtement largement utilisé dans les piscines hors-sol et dans les piscines enterrées. Il permet l’étanchéité du bassin. Le liner existe en différentes épaisseurs (50/100ème ; 75/100ème ; 85/100ème) et se décline en divers coloris qui définiront l’eau de votre piscine.

 

Liner armé : 

Voir la définition de la membrane armée. 

 

Margelle : 

Les margelles constituent les rebords de la piscine qui peuvent être en pierre, en bois, en béton... Les margelles constituent des éléments de décoration de la piscine, elles cachent les systèmes de fixation des liners.

 

Membrane armée : 

Comme le liner, la membrane armée est un revêtement étanche pour la piscine. Constituée de deux couches de PVC « vierge » emprisonnant une trame en polyester, elle possède une grande résistance à la perforation et à la température. Ce liner armé est parfaitement adapté aux formes de piscines complexes et de grandes dimensions.  Vendue en rouleau, il s’agit d’une étanchéité qui doit être réalisée in-situ par des soudeurs spécialisés.

 

Nage à contre-courant : 

Une pompe haut débit posée sur un des petits côtés de la piscine permet de créer un courant d’eau turbulente et ainsi de nager, marcher, courir à contre-courant.  

 

Overlap : 

La fixation Overlap est destinée aux piscines hors-sol comportant un bord franc. Le liner est coupé à la dimension du bassin de la piscine en prévoyant un surplus de 10 cm pour le rabattre derrière la structure et le bloquer avec des clips. 

 

Pièces à sceller : 

Les pièces à sceller sont des éléments fixés dans les parois du bassin. Elles font partie du système de circulation, de filtration et d’éclairage de la piscine. Il est nécessaire d’assurer une bonne étanchéité autour de ces éléments (skimmers, buses de refoulement, prise balai, régulateur de niveau de l’eau, bonde de fond, tête de nage à contre-courant, spots).

 

Piscine : 

On différencie deux types de piscines. La piscine à construire et la piscine à assembler (piscine en kits). Les piscines à construire ou piscines enterrées se caractérisent par des travaux de maçonnerie et une présence permanente sur le terrain, de ce fait elles font l’objet d’une déclaration de travaux et de taxes foncières supplémentaires. Les piscines hors-sol sont quant à elles construites sans permis de construire puisqu’elles sont démontables et nécessitent un budget moins important.

 

Piscine hors-sol : 

Une multitude de modèles de piscines hors-sol existe que ce soit en termes de formes (rondes, rectangulaires, elliptiques, ovales), de diamètres ou de matières. Elles peuvent être en bois, acier galvanisé, PVC, imitation bois et se présenter sous forme tubulaire ou autoportante. Livrées en kit à monter soi-même, leur principale qualité est une installation rapide et moins onéreuse que les piscines enterrées. Elles sont prévues pour être déposées sur le sol, même si elles peuvent être semi-enterrées voire enterrées, dans ce cas une déclaration de travaux est obligatoire. Le kit comprend au moins la structure de la piscine, le liner pour assurer l’étanchéité du bassin, un système de filtration de l’eau (pompe et filtre à sable ou à cartouche). Un ensemble d’accessoires et de produits d’entretien existe pour profiter et entretenir au mieux  votre piscine hors-sol. Voir nos produits Logipool. Il est important de choisir des modèles résistants ou de marque car les structures sont mises à rude épreuve avec la pression de l’eau.

 

Pompe à chaleur : 

Une pompe à chaleur est une méthode de chauffage économique. Ce système permet la mise en chauffe et le maintien de la température de l’eau grâce à la récupération de l’air extérieur et son transfert direct dans l’eau. Une pompe à chaleur permet une utilisation plus longue de la piscine. Pour optimiser la montée en chaleur de l’eau et son maintien, il est recommandé d’utiliser des bâches et couvertures à bulles sachant que la plus grosse partie de la perte de calories se fait  à la surface de l’eau. Une pompe à chaleur est composée d’un compresseur, d’un échangeur de chaleur et d’un condensateur.

 

pH : 

Le pH (potentiel Hydrogène) est la concentration en ions hydrogène de l’eau.  Il évolue entre pH0 et pH 14. Un pH acide correspond à la fourchette allant de 0 à 6,9pH, et un pH alcalin de 7,1 à 14pH. Le pH neutre est à 7pH, il est recommandé en piscine d’avoir un pH constant se situant entre 7 et 7,4pH. Pour vous aider à maintenir un bon pH, vous pouvez utiliser un testeur pH et un régulateur de pH, la surveillance de l’eau doit se faire très régulièrement durant la saison estivale, épisodiquement durant l’hivernage. Une eau avec un pH supérieur à 7,8 est favorable à l’apparition de tartre, de bactéries, d'algues et des inconforts de la peau (irritations, démangeaisons, yeux rouges). Lorsqu’à l’inverse, le pH est trop bas, en dessous de 7, l’acidité peut provoquer la corrosion accélérée des matériaux de la piscine (liner, système de filtrations, escalier en métaux…). Les facteurs de variation du taux de pH sont multiples (pluie d’orage, chaleur, pollutions diverses, forte fréquentation de la piscine…) et peuvent se corriger par l’ajout suivant le cas de produits de traitement de l’eau.

 

Prise balai : 

Cette prise placée environ à  0,2 mètre en dessous de la ligne d’eau, permet de connecter un appareillage de nettoyage du fond de la piscine tel qu’un balai manuel à manche télescopique qui aspire l’eau et les saletés. On peut également y brancher un « robot nettoyeur ».

 

Programmateur : 

L’utilisation d’un programmateur est recommandée pour réguler de façon optimale le temps de filtrage du bassin.

 

Réchauffeur : 

Type de chauffage de piscine composé d'une résistance électrique intégrée dans une tubulure se positionnant sur le refoulement en sortie de filtration. Le réchauffeur permet la mise en chauffe et le maintien de l'eau à la température souhaitée.

 

Régulateur de pH : 

Un régulateur automatique de pH permet de conserver plus facilement un pH régulier ce qui sera à la fois favorable à l’efficacité des produits et au confort des baigneurs. Un régulateur de pH rectifie en continu l’apport de pH si nécessaire. Voir notre Dynamik pH Logipool.

 

Renouvellement de l’eau : 

Il est préférable de réalimenter le bassin en eau au fur à mesure des pertes d’eau (évaporations, éclaboussures, vidange…), et de vider complétement votre piscine après quelques années d’utilisation pour éliminer les dérivés des traitements chimiques. Pour l’hivernage, il faut renouveler au moins 30% de l’eau par an.

 

Robot nettoyeur : 

C’est un robot qui vous assiste dans le nettoyage du bassin de la piscine de façon automatique. S’il est électrique, il est alors relié à un transformateur et propose différents programmes d’exécution. Les impuretés sont aspirées et dirigées vers un sac pour recueillir les déchets. Ce système est différent des robots hydrauliques qui eux se branchent sur le système d’aspiration ou de filtration de votre piscine et ne nécessitent pas de branchement électrique (balai aspirateur).

 

Sandow : 

C’est un élastique qui sert à l’accrochage des bâches et couvertures. Deux embouts permettent l’accrochage à un piton, pour respecter les normes de sécurité, les bâches d’hiver doivent être tendues à l’aide de sandows. Voir notre sandow Logipool.

 

Séquestrant : 

Agent chimique permettant de capturer les sels minéraux tel que le calcaire soluble dans les filtres. On utilise aussi le séquestrant lors de la mise en route de la piscine.

 

Skimmer : 

Le skimmer est une bouche d’aspiration située au niveau de la ligne d’eau et installée sur la paroi de la piscine. Il écrème la surface de l’eau et permet ainsi de récupérer les débris flottants dans un panier. L’eau est réinjectée dans la piscine par les buses de refoulement.  Le nombre de skimmers doit correspondre au débit du groupe de filtration. Le panier filtrant peut être utilisé pour diffuser les traitements de l’eau par les buses de refoulement. Placer le skimmer de façon idéale face au vent dominant pour éviter le retour des déchets dans le bassin.

 

Stabilisant : 

Il assure la protection du chlore très sensible aux rayonnements ultraviolets du soleil. Sans stabilisant, le chlore se dégrade très rapidement ce qui amène à une surconsommation de chlore. Le stabilisant est composé d’acide isocyanurique qui devient efficace dès que l'eau traitée présente une teneur en stabilisant de 25 mg/l. Avec 50 mg/l, il reste 70% de chlore disponible après 3 heures d'exposition au soleil alors qu'en l'absence de stabilisant chlore, il n’en reste que 5%. Par contre, l’acide cyanurique ne se dégrade pas dans l’eau, il faut donc veiller régulièrement à ne pas surdoser (sur-stabilisation) le taux de stabilisant ce qui a comme effet contraire d’inhiber l’action du chlore. 

 

Sur-stabilisation : 

En cas de surdosage  (>75 mg/litre) de stabilisant utilisé pour prolonger l’action du chlore, on provoque une inhibition de l’action du chlore. Il est donc important de suivre le taux de stabilisant dans l’eau à l’aide de bandelettes test, par exemple.

 

TAC : 

Titre Alcalimètre Complet, c’est l’alcalinité et le taux de sels minéraux (hydrates, carbonates, et bicarbonates) présents dans l’eau. Le TAC influence la stabilité du pH et permet de mesurer le pouvoir tampon de l’eau. Le taux moyen se situe entre 10 et 25 °f (degré français). Un taux trop élevé de TAC donne souvent un pH élevé qu’il est difficile de faire descendre. Pour cela, il faut ajouter de l’acide par petites doses pour ne pas inhiber l’action du chlore. Un niveau trop bas rend le pH instable, il faut ajouter du bicarbonate de soude.

 

 

Traitement de l’eau : 

Le traitement de l’eau est un élément fondamental à prendre en compte pour profiter pleinement de votre piscine. On cherche avec le traitement de l’eau à désinfecter l’eau pour la rendre saine à l’utilisation. L’eau est un environnement propice à la multiplication des microorganismes, il faut donc utiliser conjointement un système de filtration physique automatisé (groupes de filtration, pompes, skimmers, buses de refoulement, filtres à diatomée,…) et des traitements chimiques (chlore, brome, stabilisants, algicide, anticalcaire…). Le pH est un facteur important de la multiplication des algues et des bactéries.

 

Traitement choc : 

C’est un traitement intensif de l’eau, on ajoute cinq fois plus de produits désinfectants que lors des traitements quotidiens. On utilise ce procédé pour éliminer rapidement un phénomène de prolifération d’algues ou de microorganismes et enrayer les désagréments qui leurs sont liés (mauvaises odeurs, eau trouble, eau verte…). 

 

Testeur pH : 

Permet de mesurer précisément le pH de votre piscine. Il doit être mesuré régulièrement (deux fois par semaine et tous les deux jours en période très chaude) pendant l’utilisation de la piscine. Il existe trois types de testeurs : le premier repose sur l’utilisation d’une solution au phénol (pastille ou liquide) qui change de couleur suivant le taux de pH, le second est réalisé avec des bandelettes qui fonctionnent sur le même principe et enfin le testeur électronique, plus précis car il affiche le taux de pH sur un écran digital. Voir notre testeur électronique de pH Logipool.

 

Vanne multivoies : 

La vanne multivoies est intégrée sur certains modèles de système de filtration. Il est indispensable d’arrêter la pompe de filtration lors des manipulations. Ces vannes multivoies (les vannes 5 ou 6 voies sont les plus usuelles) sont reliées aux ouvertures du système de filtration et guident le flux d’eau de la piscine. Elles servent à la filtration de l’eau, à l’entretien du filtre (contre-lavage ou backwash) et à la vidange de la piscine.